TISANIERE A LA CHINOISE

EN PORCELAINE PAR JACOB PETIT

ÉPOQUE XIXè

Veilleuse-tisaniere-chinois-porcelaine-Jacob-Petit

   

 

Très rare veilleuse tisanière en porcelaine polychrome et or

représentant une chinoise à l'éventail.

 

Riches costume et parure.

 

Hauteur : 28,5 cm.

 

Très bel état général, superbe brillance de la porcelaine, petit accident au sommet de la veilleuse, ancienne et bonne restauration de l'éventail, quelques usures de frottement au dos de la tisanière (ne pas confondre avec les reflets consécutifs à l'éclairage), anse du godet accidentée-recollée (à revoir).

 

 

Ce sujet de la chinoise à l'éventail, d'un modèle particulièrement rare, est l'oeuvre de Jacob Petit (1797-1868). Il témoigne de la mode des tisanières et flacons à parfum à sujets exotiques à partir de la Restauration et sous Napoléon III : chinois, turcs, grecs, napolitains ...

Constituées de deux parties emboîtées (la veilleuse puis la tisanière), ces figures sont si précieuses qu'on en viendrait à oublier qu'elles étaient réellement fonctionnelles. Ainsi ici, tandis que le chignon amovible fait office de bouchon de remplissage, l'éventail fait office de bec verseur habilement dissimulé et à l'intérieur de la veilleuse se trouve le godet destiné à recevoir la mèche.

Il est quelquefois peu aisé de distinguer certaines pièces appartenant à la manufacture de Bayeux de celles de certaines fabriques du Vieux Paris. Certes ici nous avons affaire à une porcelaine de Jacob Petit, dont nous connaissons d'ailleurs le pendant : La tisanière au mandarin (se reporter en documentation au dossier de l'Estampille Les tisanières de Jacob Petit par Marie-Christine Delacroix) mais nous ne pouvons ignorer que ce grand décorateur sur porcelaine qui fit ses débuts à Sèvres séjourna à Bayeux à partir de 1850 (Voir : La Porcelaine de Bayeux - Michel Vasseur page 92 : Le "décor bleu rouge et or inspira également un grand nom de la porcelaine : Jacob Petit. En effet François Gosse et lui s'étaient connus à Paris ... et Jacob Petit vint travailler à la manufacture de Bayeux ... Quelques rares pièces signées ont survécu et attestent la qualité de cet artiste").

Ces sujets du mandarin et son épouse ont été déclinés en flacons à parfum (modèles plus grands et avec variante de la chinoise au miroir - voir notre paire en vente) et les mêmes moules ont servis à Bayeux ainsi qu'à Paris.

   
 

 

 
 

Veilleuse-tisaniere-chinoise-porcelaine-Jacob-Petit

 
 

 

 
 

Veilleuse-tisaniere-Paris-porcelaine-Jacob-Petit

 
 

 

 
 

Veilleuse-tisaniere-Bayeux-porcelaine-Jacob-Petit

 
 

 

 
 
 
 

 

 
 

 
 

 

 
 

 
 

 

 
   
 

 

 
 
 
 

 

 
 
 
 

 

 
 

 
 

 

DOCUMENTATION

 

 
 

La tisanière au mandarin - Jacob Petit - Paris

 
 

 
 

La tisanière au mandarin - Jacob Petit - Bayeux

 
 

 
 

Flacons à parfum : Le mandarin et son épouse - Jacob Petit - Bayeux ou Paris

 
 

Paire-de-flacons-chinois-porcelaine-Jacob-Petit

 
 

Flacons à parfum : Le mandarin et son épouse - Jacob Petit - Bayeux

 
 

Paire-de-magots-chinois-porcelaine-Bayeux

 
 

Deux magots signés J.P. - Jacob Petit : Le premier donné pour Paris - le second Bayeux

 
 

 
 

Ici ce sont bien les bouchons d'origine des flacons qui sont en porcelaine de Bayeux par Jacob Petit

 
 

 
 

Exemple de fabrication atypique de Bayeux

 
 

 
 

Paires de flacons aux turcs - Jacob Petit - Paris