BAS-RELIEF DE MICHEL LOURDEL

Panneau-Bas-relief-sculpté-Renaissance-Michel-Lourdel

   


Panneau de tilleul sculpté en demi ronde-bosse à décor de deux anges
thuriféraires présentant un calice, agenouillés sur un cul-de-lampe
à motif de "cuirs découpés" flanqué d'arabesques autour de fûts
en candélabres, de culots, de rinceaux et de volutes.

Rouen, vers 1600.

 

 

Michel Lourdel (1577-1676) est un maître-sculpteur originaire de Rouen actif dès la fin du XVIe siècle et durant la première moitié du XVIIe. Jouissant d'une très grande renommée, surnommé "le Michel-Ange normand", il reçut de nombreuses commandes écclésiastiques, principalement pour des œuvres statuaires et des retables, et ce dans la Normandie toute entière. Lui même inspiré par la Renaissance italienne et par le travail du normand Jean Goujon (1510-1567), son style particulier fit école et influença la sculpture religieuse normande durant toute la période XVIIe.

Le bas-relief que nous exposons ici présente un double intérêt, car outre le fait qu'il soit sculpté de main de maître, il est une production unique et personnelle de Michel Lourdel, un travail de maîtrise exécuté à dessein de montrer son savoir-faire à ses commanditaires (une sorte de book, si l'on veut, de l'époque).
Ainsi, à double titre, nous pouvons désigner ce panneau comme chef-d'œuvre.
Considérant son style, aucunement Louis XIII mais bien plutôt pleinement seconde Renaissance, considérant l'année de naissance de Lourdel (1577) et qu'au moins un des ouvrages de sa main a pu être daté par des documents dès l'année 1599, considérant enfin la construction du retable des Carmélites de Rouen, reprenant le motif de notre modèle, à partir de l'année 1711, nous pouvons dater cette œuvre aux alentours de 1600.

 

-----------

État : conservée en excellent état, et dans sa superbe patine ancienne.
A noter, devenu avec le temps légérement concave car décreusé en façade.

Provenance : ancienne collection privée du château de X.

-----------

Dimensions : 23,5cm de haut x 33,5 cm de large.

   
 


Vue rapprochée sur le panneau.

 
 

Michel-Lourdel-anges-sculpture-XVII-siècle

 
 


Dos du panneau.

 
 

 
 

 

 
 

 

DOCUMENTATION

 
 

 
 

 

 
 


Les documents qui suivent sont tirés de l'ouvrage Michel Lourdel (1577-1676)  Sculpteur normand, sculpteur du sacré.
Denis Lepla / éditions des Falaises / 2011
.

 
 

 
 

 

 
 

 
 

 

 
 


Voici maintenant des document
s plus directement en rapport avec notre œuvre.

 

 
 

 

 
 


Dessin à l'encre sur velin de la main de Michel Lourdel préparatoire à l'exécution du retable du couvent des Carmélites)
(Archives départementales de Seine-Maritime) seul vestige de ce retable de l'église détruite lors de la révolution et
dont le devis est signé par Michel Lourdel en l'année 1611. Intéressons-nous plus particulièrement au soubassement
.

 
 

 
 

 

 
 


Fragment d'un manuscrit enluminé du XVIe siècle – Cathédrale d'Auxerre.

 

 
 

 

 
 


Agrandissement du projet de soubassement du grand tabernacle du couvent des Carmélites de Rouen
.

 

 
 

 

 
 


Semblable motif et sculpture d'anges thuriféraires ornant la base du tabernacle (en grande partie remanié au XVIIIe siècle)
de l'église Saint-Ouen de Maucomble (Seine-Maritime). On y constate désormais de nombreux manques.

 
 

 
 

 

 
 


Notre modèle, affiché à même échelle, pour comparaison,

 
 

 

 
 


et qui nous permet même de facilement reconstituer toutes les parties manquantes au décor
.