Petrin-provencal-noyer-Arles.JPG
PETRIN PROVENCAL EN NOYER

 
   

 


Pétrin de mariage arlésien en noyer massif.

Destiné à l'origine à y faire le pain, cette habitude tombant petit à petit en désuétude, le pétrin est bientôt devenu un coffre utilisé pour entreposer la farine ainsi que divers aliments ou ustensiles de cuisine. Meuble très rustique dans le reste de la France, le pétrin de Provence, qui s'accompagne de la panetière, se distingue par son raffinement. C'est à Arles que les plus beaux modèles furent fabriqués.

Le meuble se présente en deux parties :
le pétrin lui même ou auge, composé d'un coffre à quatre parois en forme de trapèze, la planche de façade ornée d'une moulure sinueuse. Il ouvre par un plateau à glissières mouluré d'un bec de corbin festonné sur le devant et repose sur un plateau intermédiaire qui s'encastre dans le piétement.
La partie basse, ou table, repose sur quatre pieds tournés en balustres et ponctués de beaux pieds à volutes. Les pieds sont reliés par des traverses festonnées en parties basses, les deux larges planches horizontales décorées de réserves moulurées. La traverse de ceinture, faisant office de tiroir, constitue l'élément ornemental majeur du meuble, richement sculptée de crosses feuillagées d'où s'échappent tiges fleuries et rameaux d'olivier, placés de part et d'autre d'un médaillon à motif de deux cœurs enflammés orné d'un ruban noué.

Le pétrin ou "mastro" en provençal était apporté en dot par la mariée.
Ce caractère de meuble de mariage est souligné ici par la présence des deux cœurs.

 

Très bel état et belle patine d'origine.

Arles - Provence - Première moitié du XIXè siècle.


Dimensions : Hauteur 0,97 m x Largeur 1,32 m x Profondeur 0,58 m.

   
  Petrin-pannetiere-provencal-noyer-ArlesJPG  
 

 

 
 
Panetiere-petrin-provencal-noyer-Arles.JPG
 
 

 
 

Symbole-meuble-de-mariage-coeurs

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

Ensemble-mobilier-Provençal_meubles-provencaux.jpg

 
 

 


DOCUMENTATION