CET OBJET D'ART OU CE MEUBLE EST VENDU - SI VOUS LE REGRETTEZ N'HESITEZ PAS A
NOUS CONTACTER CAR NOUS SOMMES TOUJOURS A LA RECHERCHE DE PIECES SEMBLABLES


rare-petite-commode-de-port-bordeaux-La-Rochelle
COMMODE BORDELAISE EN VOUACAPOU DE GUYANE

   

 

 

Très rare petite commode galbée toutes faces

en vouacapou de Guyane massif.


Coiffée d'un beau plateau à cadre mouluré d'un bec de corbin, la commode ouvre par trois tiroirs galbés aux bords soulignés d'une plate-bande. Les traverses intermédiaires ainsi que les angles intérieurs des montants sont ourlés d'une moulure en doucine qui forme un cadre autour des tiroirs. Les montants, de large section, sont moulurés de réserves en élégie par un quart-de-rond et ponctués de beaux pieds à volutes. La traverse basse, en tablier savamment découpé, est agrémentée au centre de deux doubles volutes affrontées. On retrouve un beau chantournement assez similaire à la base des traverses des côtés, tandis qu'à hauteur du second rang de tiroir une belle mouluration richement chantournée est pratiquée dans la masse de l'une des deux autres planches composant chacun des côtés.
Ces planches sont faites d'un beau merisier dense et foncé de la côte atlantique qui s'harmonise parfaitement à l'ensemble.

 

---------------------------------------------------

 

Vouacapou (vouacapoua amaricana), arbre de la partie nord de l'Amérique du Sud aujourd'hui en voie d'extinction, surnommé bois perdrix ou épi de blé, nommé wacapou en Guyane et acapou au Brésil.

"Connu sous le nom ancien d'épi de blé, on le trouve dès la fin du XVIIè siècle et au XVIIIè siècle, tant en massif dans les meubles de port, qu'en placage dans des marqueteries. On peut parfois le confondre avec le vieil amarante." Les Fils de J. George.

Il figure dans l'ouvrage Le meuble de port de Louis Malfoy au chapitre traitant des variétés exotiques en provenances des Amériques rencontrées sur les meubles de port.

Parmi les essences de bois exotiques, il est référencé TD, soit très dur (sa densité va en effet de 0.80 à 1.10), il est également particulièrement lourd et c'est sans doute pourquoi il est bien souvent assimilé à un bois de fer et ainsi nommé par les ébénistes. Il peut être confondu, en dehors de l'amarante (ils appartiennent en effet, avec le courbaril, à la même famille des césalpinioïdées) avec certains bois de fer et gaïacs, mais aussi avec le balata rouge, le Saint-Martin rouge, l'ébène verte, les boco et panacoco. Bien entendu, du fait de sa rareté et de la méconnaissance des bois exotiques, sa couleur brun-rouge mais également son imputrescibilité et sa dureté qui le rendent hors d'atteinte des xylophages le feront désigner sous le terme d'acajou.

Voir :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Vouacapoua_americana#

et

http://cerre.pagesperso-orange.fr/pages%20description%20bois/wacapou.htm

 

---------------------------------------------------

 

Riche ornementation de bronzes ciselés et vernis d'origine,

trois serrures d'origine et une clé pour chacune en bronze.

 

Plateau, façade et traverses basses des côtés en vouacapou,

montants arrières et panneaux des côtés en merisier.

 

Fonçures de tiroirs et planchers intermédiaires,

(montage à encastrement chanfreiné) et dos en sapin.

 

Très bel état d'origine, belle finition en vernis-ciré, très belle patine.

 

Note : nous apprécions particulièrement cette commode, outre l'intérêt que lui procure son essence rare et originale, pour sa présence bien affirmée en dépit de sa petite taille : de belles sections de bois et une belle amplitude parfaitement contenue, la hauteur d'une grande commode alliée à une profondeur volontairement supérieure au standard, marquant bien ici le dessein de l'artisan que cette petite commode soit "tout d'une grande".

 

Origine : structure très bordelaise, dimensions et essence particulières telles qu'on en rencontre plus volontiers à La Rochelle, mouluration de la traverse basse et volutes des pieds proches du standard nantais mais forme et surtout emplacement médian de la traverse de côté plus typique de l'Aquitaine ... s'il n'est pas difficile de qualifier cette commode de meuble portuaire de très belle facture de la côte atlantique, il est plus difficile de trancher de manière définitive sur sa provenance.

 

La Rochelle ou Bordeaux - milieu du XVIIIè siècle.


Dimensions :  Hauteur 82,5 cm x Largeur 107 cm x Profondeur 70,5 cm.

 

l  
  commode-de-port-bordelaise-Louis-XV-galbée-toutes-faces  
 

 

 
 
commode-de-port-Bordeaux-La-Rochelle-Nantes
 
 

 
 

commode-de-port-bois-de-fer

 
 

 
 

commode-de-port-bordelaise-LXV-galbée-acajou

 
 

 
 

cpmmode-en-bois-exotique-meuble-portuaire

 
 

 
  commode-de-port-côte-atlantique