commode-scribanne-ronce-de-noyer
COMMODE SCRIBANNE EN RONCE DE NOYER

 
   

 


Rare commode-bureau, commode-secrétaire, ou secrétaire en pente en

commode, dite commode scribanne ou plus simplement encore scriban.

Travail des Charentes-Maritimes, La Rochelle ou Rochefort,

d'époque XVIIIè siècle.

 

Galbé toutes faces et adoptant une forme dite en tombeau, ce charmant scriban de petites proportions fabriqué tout en noyer massif met en valeur une ronce de noyer sur sa façade, bois réputé pour ces effets décoratifs, d'une variété rare (puisque provenant de la partie racine de l'arbre, et ici dont les veines noires dites "charbonneuses" désignent un noyer très probablement tricentenaire).

Le meuble ouvre à quatre tiroirs sur trois rangs et un abattant dissimulant un théâtre architecturé à la manière des cabinets : autour d'une porte-tabernacle cintrée fermant à clé (dotée de deux petits compartiments dissimulés) et de part et d'autres deux rangs de tiroirs entre des casiers, ceux de la partie haute découpés et agrémentés d'un motif de pomme de pin et de volutes en guise de poignées et ceux de la partie basse galbés. Une classique trappe vient glisser sous le tabernacle et découvre un coffre dit "cave".

Les montants sont moulurés à l'avant et ponctués de pieds dits "escargots" et feuilles en palmettes, les côtés sont lisses et galbés, avec au centre de la traverse basse découpée une reprise du motif à pomme de pin entre deux volutes, des pieds "escargots" figurent également à l'arrière. La traverse basse est fortement chantournée et moulurée d'un quart-de-rond dégagé et agrémenté de crosses et volutes dessinant au centre un mouvement en S garni de feuilles nervurées qui encadrent une coquille épanouie au dessus d'un petit médaillon à motif d'un coeur.

Belles garnitures de bronze dont poignées entrées de serrure et poignées de tirage à la marguerite d'origine. Abattant muni à la fois de compas et de charnières de fer. Serrures en fer d'origine (les deux des tiroirs supérieurs ôtées et découpes rebouchées). Fonçures essentiellement en noyer.

 

Ce ravissant petit meuble à fonctions combinées se présente dans un très bel état
et dans une chatoyante finition vernis-ciré.

Sa petite taille, sa parenté avec Bordeaux mais dans une proposition plus rustique, ses côtés lisses, ses motifs de coquille et de pommes de pins, l'utilisation de la ronce de noyer en opposition de tons, tous ces détails désignent une fabrication rochelaise du milieu du XVIIIè siècle.

Dimensions : 1,01 m de haut x 0,99 m de large (1,05 m niveau du tiroir médian)
x 0,53 m de profondeur.


   
commode-scriban-bordelais-noyer
 
 

commode-scriban-rochelais-18e

 

 

 

commode-scriban-La-Rochelle

 

 
 

commode-scribanne-noyer