Coffre-sculpte-en-châtaignier-Auvergne
GRAND COFFRE SCULPTE EN CHÂTAIGNIER

 
   

 

Il s'agit d'un coffre à vêtements de château, qui se reconnaît notamment à son petit coffret intérieur (destiné à contenir des objets précieux) que l'on appelle clavette, écrin, trésor, ou bien encore chétron.

Ce beau travail d'art populaire est richement sculpté de fleurons, marguerites, rouelles tournoyantes, rosaces et entrelacs.

Nous le datons du XVIIIè, mais hormis la facture populaire et naïve de sa sculpture, rien ne permet de le distinguer d'un coffre XVIIè ou même d'ailleurs plutôt XVIè, car cette belle construction des quatres faces en queue d'aronde désigne d'ordinaire les coffres de Haute-Epoque (jusqu'au XVIè siècle donc). Il faut savoir que dans les Monts d'Auvergne, les huchiers ont continué à travailler comme leurs ancètres jusqu'au début du XVIIIè, en utilisant les mêmes outils et les mêmes montages, et de même pour les serruriers-ferronniers (ainsi les pentures et surtout la serrure à moraillon pourrait être datée fin XVIè). Très probablement auvergnat, mais proche dans son décor des modèles basques ou navarrais.

 

Dimensions :
Hauteur 0,61 m x Longueur 1,37 m x Profondeur 0,54 m.

Hauteur ouvert 1,10 m.

dimensions intérieures : Hauteur 0,51 m x Longueur 1,23 m x Profondeur 0,51 m.

 

Etat :
excellent état pour un coffre de cette époque, superbe patine (on peut le croire en noyer), à signaler le plateau légèrement voilé et creusé au centre, quelques fentes en façade, plus charmantes que disgracieuses,
traité au xylophène et durcisseur pour bois, essentiellement pour les alèses sous le plateau et sous le plancher, en bois tendre que les vers ont attaqués avant de commencer un peu sur les bords du plateau, le reste du meuble étant très peu piqué.

 

Auvergne - XVIIIè siècle.


   
  Coffre-en-châtaignier-Auvergnat  
 

 

 
  Coffre-sculpte-art-populaire-Auvergne  
 

 
 

Coffre-art-populaire-18è

 
 

 

 
  Coffre-sculpte-art-populaire-bois-17è