ARMOIRE-DE-MARIAGE-LORRAINE-EN-CHÊNE-SCULPTE-NANCY
ARMOIRE DE MARIAGE NANCÉENNE EN CHÊNE SCULPTÉ
LORRAINE - Époque
début XIXè

 
   

 

Modèle d'armoire d'excellence originaire de la région nancéenne, en chêne richement mouluré et sculpté. Travail lorrain de style Louis XV datant de la fin du XVIIIè ou du début du XIXè siècle.

Le meuble ouvre par deux portes, dont l'une à faux dormant, ainsi que par trois tiroirs en partie basse, dont un central plus petit en tiroir secret (on le dit généralement réservé aux objets précieux, et c'est à n'en pas douter le cas ici puisqu'il est dissimulé en trompe-l'œil et se bloque de l'intérieur par le dessus à l'aide d'une cheville qui pénètre dans la tranche de façade - Voir clichés ci-dessous).

On note les moulurations nerveuses en polylobes des panneaux de portes, le généreux chantournement de la traverse basse animée de sculptures, la riche ornementation des tiroirs. Les moulures et les sculptures, principalement composées d'enroulements, de palmettes et coquilles, sont savamment dosées, sans trop de profusion mais bien présentes aux points clés, dans un équilibre parfaitement ordonné. On remarque l'association de sculpture et de marqueterie, également typique du mobilier mosellan : une rose des vents en buis et poirier noirci dans un cercle en ruban torsadé stylisé au centre du dormant, une autre rose des vents sur la traverse intermédiaire, dans un médaillon ovale plaqué de poirier teinté au naturel. Les montants à pans coupés animés de cannelures sont ponctués de pieds galbés en volutes sur des sabots nervurés.

L'armoire est parée de superbes garnitures : quatre gonds épais en fer à turlupets, deux longues entrées de serrure de portes en fer ouvragé, deux larges entrées de serrures de tiroirs en fer également ouvragé avec leurs poignées de tirage, une clef en fer et sa grosse serrure, le tout d’origine et en parfait état.

Il convient enfin de souligner la remarquable qualité de fabrication de l'ensemble, que ce soit celle du bois lui même, un chêne de haute futaie bien ramageux débité en épaisses sections, la construction du bâti à tenons, mortaises et chevilles (y compris pour la fixation du plafond à la corniche), les fonçures typiquement lorraines en chêne, avec plancher et plafond ainsi qu'étagères en sapin.
L'état général de ce meuble vieux de deux cent ans est assez exceptionnel, il le doit autant à sa qualité de fabrication qu'à l'attention et aux soins qui lui furent apportés de générations en générations, soins qui ne sont pas démentis par son étonnante patine.

L'intérieur se présente avec une cloison intermédiaire le délimitant moitié en penderie, moitié à étagères, et capitonné d'une cotonnade (cette dernière étant en excellent état de conservation et de propreté nous avons fait le choix de la préserver mais elle pourra être ôtée, de même que l'agencement pourra être modifié).

 

Note : on peut voir des meubles assez semblables au musée historique lorrain de Nancy. Cette armoire est en effet particulièrement typique de la région, et on trouve des modèles similaires à Nancy et à Lunéville en particulier.

 


Dimensions : hauteur 2 m 16 - largeur 1 m 50 - profondeur 0 m 57.
Corniche 1,m 69 x 0 m 64.

   
     
  armoire-Nancy-Lunéville-en-chêne-sculpté-Lorraine-ancienne  
     
 
Meuble-Lorrain-18è-Nancy
 
     
 
armoire-de-mariage-nancéenne-en-chêne-sculpté-lorraine
 
     

Meuble-lorrain-région-Nancy-Lunéville

     

Mobilier-lorrain-Mosellan-ancien