Tableau-sur-cuivre-XVIIe-Portrait-Saint-François-de-Sales
PORTRAIT DE FRANCOIS DE SALES - ÉPOQUE début XVIIè
 
   


Portrait de Saint François de Sales en habit d'ecclésiastique sur panneau de cuivre d'époque XVIIè siècle. Cadre d'époque en bois doré. Probablement de l'école française ou d'un artiste flamand séjournant en France.

 

François de Sales (1567–1622), est un ecclésiastique savoyard né au château de Sales près de Thorens-Glières. Évêque de Genève en résidence à Annecy, il a été proclamé saint et docteur de l'Église catholique. Issu d’une famille noble, il choisit le chemin de la foi en consacrant sa vie à Dieu et renonce à tous ses titres de noblesse. Il devint l'un des théologiens les plus considérés de son temps. Ce grand prêcheur accéda au siège d’évêque de Genève et fonda, avec la baronne Jeanne de Chantal, l’ordre religieux de la Visitation. Il exerça une influence marquante au sein de l'Église catholique et fut très écouté également des détenteurs du pouvoir temporel, notamment les ducs Charles-Emmanuel Ier et Victor-Amédée Ier de Savoie, la régente de Savoie Christine de France et les rois Henri IV et Louis XIII de France. Homme d’écriture, il laissa une œuvre importante qui témoigne de sa vision de la vie. Depuis 1923, l’Église catholique le considère comme le saint patron des journalistes et des écrivains en raison de son recours à l'imprimerie. Ses publications comptent parmi les tout premiers journaux catholiques au monde.
François de Sales est le patron du diocèse d'Annecy, ainsi que des journalistes et des écrivains. Son enseignement porte sur la piété dans la vie quotidienne. Par la rénovation spirituelle qu'il provoque à l'époque des guerres de religion et par la richesse de sa personnalité, François de Sales est l'une des figures majeures de la renaissance catholique au début du xviie siècle.
Wikipédia


-----------------

 

Ancienne annotation à l'encre au dos :
" Baulsoury (?) " - " M'a été donné par Madame de La Vieuville abbesse de Notre-Dame ".

Cette annotation nous informe que ce portrait appartenait à une personne de la grande noblesse française, et dont les parents furent justement inhumés dans une chapelle dédiée à Saint François de Sales.

La donatrice de ce tableau appartient en effet à la grande noblesse française : Marie de La Vieuville*, abbesse de Notre-Dame de Meaux, qui reçut une lettre "amusante" de Louis XIV, amusante en ce sens ou elle en dit beaucoup sur la rancune de ce dernier envers la famille Fouquet.

Elle était la fille de Charles de la Vieuville (Paris 1582 - 1653), Grand Fauconnier de France, capitaine de la première compagnie de la garde écossaise du roi Louis XIII, maître d’hôtel du duc de Never, chevalier des ordres du roi, surintendant des finances, ministre d'État, duc et pair de France.
Le tombeau du duc et de la duchesse de La Vieuville, sculpté par Guérin, est visible au Musée du Louvre. Il provient de l'ancienne église du couvent des Minimes de la place Royale à Paris, dont une des chapelles (la chapelle Saint-François de Sales) est concédée au duc de la Vieuville.

*Il est cependant une seconde abbesse de la Vieuville, prénommée Barbe-Françoise et nièce de la précédente et qui dirigea à sa suite Notre-Dame de Meaux jusqu'à sa mort en 1723.

 

-----------------

 

Tableau finement exécuté, en bon état d'origine, quelques petits chocs.

Cadre à clés en chêne à patine "robe de lièvre" en parfait état de dorure.

 

-----------------



Dimensions du cuivre : 17 cm x 13,2 cm.

Dimensions du cadre : 22 cm x 18,3 cm.