CET OBJET D'ART OU CE MEUBLE EST VENDU - SI VOUS LE REGRETTEZ N'HESITEZ PAS A
NOUS CONTACTER CAR NOUS SOMMES TOUJOURS A LA RECHERCHE DE PIECES SEMBLABLES
.

Armoire-normande-de-mariage-Pays-de-Caux-Fécamp

ARMOIRE DE MARIAGE FÉCAMPOISE

 

 

Quand l'armoire de Fécamp atteint un tel niveau d'opulence, les amateurs la considèrent comme la plus belle armoire de toute la Normandie, et il est incontestable qu'elle se hisse même au plus haut rang des armoires régionales françaises.

Lors de son achat, nous nous sommes entendu dire : "cette armoire fut achetée un très haut prix, et à l'époque elle fit beaucoup parler d'elle". Il en est justement de même d'une seconde armoire, reproduite dans l'ouvrage Mobilier de Haute Normandie aux éditions Massin, de l'ancienne collection Boudou, qui fit également beaucoup parler d'elle. Hors il est bien rare de rencontrer deux armoires aussi proches (nous avons cru pendant quelques minutes avoir racheté la fameuse armoire Boudou) et gageons qu'elles furent fabriquées dans le même atelier à fort peu d'années d'intervalle. Il est à noter, si l'on observe la position de la clé, que la reproduction de l'armoire Boudou est en tirage négatif, et ainsi ces deux armoires auraient pu faire de parfaits pendants.

Comparaison des portes droites de chacune des deux armoires, alors même que les motifs du médaillon sont totalement inédits.

armoire-aux-cinq-roses

Que ce soit l'une ou l'autre, elles représentent le summum de splendeur du Grand Caux, ce sont de très rares armoires dites "à cinq roses", d'une qualité bien supérieure encore à celles exposées au Musée de Fécamp (Voir en documentation).

Voir également en documentation l'armoire du Musée de Fécamp à trois roses, et plus bas les détails des médaillons de notre armoire parés de cinq roses.

 

---------------

 

Cette armoire est construite en chêne maillé importé de Riga, ornée d'un répertoire ornemental d'une exceptionnelle richesse et contenant une multitude de motifs symboliques, un meuble qui "donne à voir". La sculpture est en fort relief, à la fois nerveuse, fouillée et parfaitement bien dégagée, les larges sections employées permettent au sculpteur de s'exprimer pleinement et ainsi l'armoire présente l'opulence des plus exceptionnels spécimens de Normandie, la qualité des assemblages d'autre part est absolument irréprochable.

Le chêne maillé dit "merrain" est obtenu, à l'inverse du sciage de long, par un débit de l'arbre en quartiers. Il nécessite des arbres centenaires et sans défauts, et implique davantage de pertes puisque le sciage n'est pas parallèle (exactement comme les quartiers d'une orange). Cependant il présente l'avantage d'être à la fois plus léger et plus solide, mais surtout il apparaît beaucoup plus beau une fois ciré ou vernis, de part ses moirures.
Il est rare de trouver un meuble ainsi presque totalement fabriqué en merrain, car ce bois, extrêmement délicat à travailler à la gouge, était habituellement remplacé
par du chêne courant pour les parties sculptées.
Cette armoire est ainsi d'une légèreté surprenante à l'égard de ses dimensions et, en dépit des ans, ne présente pas la moindre attaque de xylophages.


Le meuble se présente dans un état exceptionnel, et a même conservé ses bouchons de pied intacts. Deux fiches par porte en laiton et deux entrées de serrure également en laiton, ajourées et ponctuées de têtes de coq, serrure d'origine et sa clé en fer, à double pêne plus pêne à ressort. Intérieur avec son ancienne étagère en sapin, en configuration penderie, mais conservant ses tasseaux de soutien et donc pouvant être facilement reconfigurée en rayonnage à trois étagères.

 

Epoque : début du XIXè siècle.



Dimensions : Hauteur 2,73 m - Largeur 1,50 m - Profondeur 0,57 m
Corniche \ Largeur 1,63 m.

 
Armoire-normande-de-mariage-Haute-mariage-Normandie-Fecamp
 
 
On voit ici que les montants ne sont pas oubliés, richement sculptés eux aussi d'un fleuron, de palmettes d'acanthe, de tiges de roses en fleurs et en boutons, le tout encadré d'un ruban torsadé. Les côtés sont moulurés d'une plate-bande avec traverses basses chantournée.
 
 

Armoire-normande-de-mariage-fécampoise

 
 
L'armoire présente un extraordinaire entablement, l'arc médian de la corniche épouse et recouvre parfaitement le bouquet central (à tel point d'ailleurs qu'il faut une certaine technique au montage pour l'y faire entrer), et son décor d'oves et godrons se ponctue d'impressionnantes crosses d'acanthe qui viennent s'affronter en double volutes, formant des panaches encore enrichis d'entablements de frises d'acanthe.
 
 
Armoire-normande-de-mariage-fécamp
 
 
Les panneaux aux remarquables moires de chêne sont bordés de rangs de perles sur des moulures qui dessinent de belles sinuosités, les portes sont encadrées de cordelettes torsadées et leurs bases ne sont pas ici à simple traverse droite mais découpées et sculptées, enfin la traverse basse est vigoureusement chantournée. La double volute est omniprésente (médaillons - traverses - pieds...).
 
 

Armoire-de-mariage-normandie-fécamp

 
 
Le bouquet central se dessine autour de deux cornes d'abondance, croisées et ponctuées de culots d'acanthe, posées sur des épis de blé et ruban à campanes, une carte maritime et un livre de bord. Les cornes d'abondance débordent de roses, pommes, raisin, grenade éclatée, tandis qu'au dessus s'étire une large couronne de fleurs variées, marguerites, roses et pivoines. Le bouquet atteint une largeur de 54 cm pour une hauteur de près de de 35 cm. Sur les portes prennent place des bouquets en fort relief et sur le dormant une large acanthe en console.
 
 

armoire-normande-sculpté-attributs-de-marine

 
 

Le médaillon de droite, bordé d'un double encadrement d'oves et rang de perles, est orné de nombreaux attributs de marine : un tonneau de rhum, une carte maritime, une poulie, deux ballots dont l'un où se lit une inscription (M°1) un caducé (précisons qu'il faut y voir ici le symbole du commerce), un casque vikink (au début du XIXè siècle l'iconographie n'en avait pas été parfaitement fixée), une corne d'abondance remplie d'écus. La présence de ces attributs ainsi que de ceux décrits au fronton désignent, particulièrement à Fécamp, une armoire commandée par un armateur ou un officier de marine.

Par ailleurs on remarque, sur la réserve droite, s'étirant d'un fourreau d'acanthe, un rameau à cinq roses, signe des armoires les plus chères, mais dont cependant l'une a perdu quelques pétales (l'artisan fait-il preuve d'une retenue de simple modestie ou bien pense t'il fabriquer un jour encore plus beau ... et encore plus cher que celle-ci ?).

 
 

armoire-normande-sculpté-attributs-de-musique

 
 

Le médaillon de gauche est sculpté d'instruments de musique (harpe, cor et flageolets) et d'une partition musicale, le tout encadré d'une couronne de roses, pivoines et marquerites. La diagonale des traverses (mesurée à la pointe des crosses d'acanthe ) est de 52,5 cm.

 
 

meuble-regional-normandie

 
 
Au centre de la traverse basse, en fort relief, recouvrant les crosses d'acanthes et débordant sur la moulure, deux rameaux de roses en un feston noué d'un ruban viennent se poser sur une mandoline ceinte de rosettes, des flageolets, une partition musicale.
 
 

armoire-chene-sculpté

 
 
Détails : du pied à double enroulement - du centre d'un montant - du centre du faux-dormant où se perche un oiseau - de la clé et de la serrure.
 
 
 
 
L'armoire, portes ouvertes, avec dos, plafond et plancher également en chêne massif.
 
 


DOCUMENTATION