CET OBJET D'ART OU CE MEUBLE EST VENDU- SI VOUS LE REGRETTEZ N'HESITEZ PAS A
NOUS CONTACTER CAR NOUS SOMMES TOUJOURS A LA RECHERCHE DE PIECES SEMBLABLES



ARMOIRE NORMANDE DE MARIAGE

Armoire-normande-de-Bayeux-plaine-de-Caen

 

 

Exceptionnelle armoire de mariage de la région de Bayeux, en chêne maillé
ou "merrain", dite de la plaine de Caen.

 

Haute de 2,47 m et large de 1,57 m (1,91 m à la corniche), dotée de bouquets d'une taille véritablement époustouflante, cette armoire délivre au premier regard puissance et opulence. Si elle représente en cela le standard des exceptionnels spécimens du Bessin, son bouquet central (qui est tel que nous n'en avons jamais vu d'aussi important dans toute notre carrière, hormis sur un exemplaire du musée de Normandie) fait d'elle une armoire souveraine parmi les autres modèles du Calvados (et nous dirons sans exagération qu'il faut en voir non pas cent mais mille pour en découvrir une pareille).

La plaine de Caen, qui forme une partie du Bessin, est une région fertile, très riche en limon calcaire qui y a favorisé le développement de la "grande culture" et de l'élevage (des chevaux en particulier) structuré en très importantes exploitations. Dès le début du XIXè siècle, cette région, au contraire du bocage mais bien plutôt comparable au plateau du Pays de Caux, était en quelque sorte la Beauce normande. Ainsi les exploitations couvraient en moyenne plus de 50 hectares et parfois bien davantage, les bâtiments y avaient l'allure de véritables manoirs-forteresses, certains très anciens étaient d'ailleurs nés du repli sur leurs terres de grands propriétaires fonciers de la noblesse.

Le chêne maillé est obtenu, à l'inverse du sciage de long, par un débit de l'arbre en quartiers. Il nécessite des arbres centenaires et sans défauts et induit davantage de pertes puisque le sciage n'est pas parallèle (similaire aux quartiers d'une orange). Bien plus coûteux, il présente l'avantage d'être à la fois plus léger et plus solide, mais surtout il apparaît, de part ses moirures, beaucoup plus beau une fois ciré ou vernis. Les meilleurs ateliers normands se sont spécialisés dans la fabrication de meubles en chêne merrain.

Le musée de Normandie (situé au château de Caen) conserve une armoire extrêmement proche, qui serait originaire de St-Martin-de-Sallen (Il s'agit bien entendu du lieu de découverte et non de fabrication, situé en dessous de Thury-Harcourt, juste en bordure ouest de la plaine de Caen, longitudinalement entre Bayeux et Caen mais un peu plus au sud), armoire que nous reproduisons en documentation (Voir en bas de page).

 

L'armoire s'éclaire de longues entrées de serrures de qualité probablement originaires de Tinchebray, à motifs de col de cygnes et de fiches à lacets de la hauteur des portes à trois points de fixation, le tout en fer ouvragé.

 

État : très bel état d'origine, parfaitement revue en restauration, présentée en penderie mais avec deux étagères supplémentaires disponibles. Belle patine, finition cirée.

 

Origine : Basse-Normandie, Calvados, Bayeux.

 

Époque : première partie du XIXè siècle.

 

Dimensions : Hauteur 2,47 m x Largeur 1,57 m x Profondeur 0,53 m.
Corniche : Largeur 1,91 ml x Profondeur 0,73 mp.

 
armoire-normande-de-mariage-de-Caen-Bayeux
 
L'armoire vue de côté. On y voit l'important ressaut de la corniche dotée
de cinq rangs de sculpture qui coiffe les épaisses colonnes des montants
sculptées de fourreaux d'acanthe et ponctuées de pieds à enroulements.
 

armoire-normande-chêne-caennaise

 
Les trois bouquets chargés de fleurs et de fruits à foison, tout en sculpture
ajourée : roses, dahlias, campanules, coings, grappes de raisin...
 

armoire-de-mariage-normande-caennaise-chene-sculpte-Calvados

 
Le bouquet central, dans un vase à piédouche, fait d'une seule pièce de chêne.
Ses dimensions : 62 cm de largeur x 31 cm de hauteur x 19 cm d'épaisseur.
 

 
Détail de l'écoinçon de la traverse supérieure avec un couple de colombes se
becquetant sur un panier entre deux guirlandes en festons. A noter le subtil
détail du passage de la guirlande inférieure dans les anneaux du pannier.
 

 
Détails du faux-dormant, en console richement sculpté au sommet,
et finement sculpté en dessous d'une tige de roses.
 

 
Au centre, un couple de colombes se becquetant posées sur un piédestal.
 

armoire-de-mariee-normande-chêne

 

L'un des médaillons, à décor champêtre (chapeau - panier de fleurs - houlette
- besace) mêlé d'instruments de musique (musette ou cornemuse à deux
chalumeaux - petit cor) et de festons, le tout encadré d'une bande de fleurons
ourlée de perles, rais-de-coeur et oves. A noter, comme partout ailleurs sur cette
armoire, l'importance du relief de la sculpture fouillée et parfaitement dégagée.

 

 
La traverse basse, généreusement chantournée, d'une largeur de 28 cm
en son centre, et richement sculptée de fleurs et festons perlés.
 
 
Détail des bas de portes : deux paniers de vannerie posés sur des festons,
à décor de colombes et de fleurs, symboles de l'hyménée et de la prospérité.
 
 
Serrure à crémone (à trois points) - Très ancienne étiquette de la
Compagnie des chemins de fer de l'Ouest indiquant que l'armoire a
voyagé au départ de Bayeux à destination de Caen.
 
 
L'armoire ouverte, en configuration penderie.
------------------------


DOCUMENTATION
 
Une très riche armoire de la plaine de Caen reproduite sur la jaquette de
couverture du Massin.
 
 
L'exceptionnelle armoire du musée de Normandie, quasi identique.
 
 
Comparaison du médaillon de notre armoire et de celui de l'armoire du musée
de Normandie. Même les entrées de serrure sont identiques, nul doute que les
deux meubles proviennent du même atelier, et probablement de la même main.
 
 

En 2, détail de l'armoire du musée de Normandie reproduite dans Les Styles
Régionaux
- La Normandie, aux éditions de L'illustration (p.49). En 3, une
armoire de type classique plus courant permettant d'établir une comparaison.